Témoignage de Guillaume - papa gay

Témoignage de Guillaume - papa gay

07/12/2017

Issu d’une famille très catholique et très pratiquante, il ne m’était pas envisageable d’être homosexuel. Cela n’existait pas ! J’ai donc dû refouler au plus profond de moi mon attirance pour les garçons, et pour rentrer dans les « cases » possibles, je me suis marié.

Après dix ans de vie commune et deux charmants enfants, ce qui devait arriver arriva, et ce fût la séparation, suivie de l’inéluctable divorce. Trente trois ans et libre ! Deux atouts… Enfin, presque libre, car avec leur maman, nous avions choisi la garde alternée des enfants, une semaine sur deux.

Quel bonheur alors de pouvoir enfin vivre ma sexualité comme je le souhaitais depuis si longtemps. Mais, mes enfants étant encore jeunes, je restais donc discret et vivais mes relations en secret. Pendant quatre ans, j’ai vécu ainsi, avec la sensation parfois d’être un peu schizophrène !

Lorsque j’ai rencontré celui qui allait devenir mon compagnon, j’ai très vite décidé que j’allais vivre ma vie « en plein jour ». Quelque mois après notre rencontre, le printemps aidant, j’ai organisé une petite rando et un pic-nic pour permettre à mes enfants de rencontrer l’élu de mon cœur.

Nous avons passé une super journée, mes enfants et mon compagnon ont fait connaissance, et tout le monde était content de sa journée. Alors, sur le chemin du retour (3/4 d’heures de voiture), je leur ai posé la question suivante : « Comment l’avez-vous trouvé ? » Ce à quoi j’ai eu la réponse suivante : « Super sympa ! ». Là je me suis dit, c’est aujourd’hui ou jamais…

A cette époque, leur maman avait un compagnon qui partageait sa vie depuis environ deux ans, et qui se prénommait Laurent. Mes enfants étaient alors âgés respectivement de treize ans et onze ans, et pour que les choses soient enfin claires, j’ai décidé de faire mon coming-out auprès d’eux. Je leur ai tout simplement dit que « l’ami » avec qui nous venions de passer un si bon moment, était pour moi ce que Laurent était pour leur maman. Ils ont tout de suite compris une fois la surprise passée. J’ai bien sûr eu droit à quelques questions sur les autres « amis » que j’ai pu leur présenter auparavant, mais sans plus.

Nous avons la chance depuis, avec mon compagnon, de vivre avec mes enfants comme n’importe quel couple. Dès qu’ils ont été lycéens ils ont même ramené à la maison copains ou copines sans que cela ne pose aucun problème à personne. Je suis heureux aujourd’hui d’avoir pu faire mon coming out auprès de mes enfants si simplement et qu’ils aient accepté si simplement aussi mon choix de vie.

Guillaume, CONTACT Savoie

Nous joindre

CAPTCHA
Cette question permet de vérifier si vous êtes bien un humain et non un robot.
6 + 10 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.